+33647933618 bicikle@gmail.com

 

Un triporteur de bouquiniste, le vélivres

La librairie Baux livres m’a commandé un triporteur pour animer le centre ville de Montauban. Outre un vélo cargo de commerce ambulant, le Vélivres sera aussi un lieu d’animations littéraires offertes à toutes et tous. Pour ce premier triporteur, j’ai bénéficié des précieux conseils de l’association Véloma.

 

Une base polyvalente

Quitte à avoir un triporteur, autant qu’il puisse servir à différents usages. Pour permettre de se délester de l’imposant support d’étagères, celui-ci est amovible, simplement tenu dans ses coulisses par quatre vis inox. Il est aussi possible de remplacer ce support de bibliothèques par un support de contrebasse, ou de menhir (en carton).
Pour le cadre, principalement soudé au TIG, j’ai choisi des tubes en acier chrome-molybdène, pour les supports d’étagères des tubes serruriers plus classiques, et pour l’avant un mix des deux.

 

300kg sans assistance, c’est possible.

Ce cargo, en fonctionnement, avoisine les 300kg. (54kg avec les supports, sans toit ni bibliothèques) Il lui fallait donc des développements courts pour passer les côtes, d’autant que le client souhaitait se passer d’assistance électrique, ce qui est tout à son honneur. Véloma m’a entre autres chaudement conseillé d’utiliser un moyeu à vitesses intégrées, qu’on peut passer à l’arrêt, plutôt qu’un dérailleur classique. J’ai choisi un Alfine 8 vitesses de shimano, accueillant aussi un frein à disque, avec un “grand” pignon de 22 dents, sur une roue 20″ pour raccourcir encore le développement minimal. Comme je le trouvais encore trop long, et que la longueur des bases le permettait, j’ai opté pour un pédalier triple 22-32-40, ce qui donne 3×8 rapports, de 0,85m à 4,70m, soit 550%, permettant tant de monter une cote chargé que de rouler à 25km/h sur le plat. Un dérailleur à longue chape tend la chaîne.

Trois freins à disques mécaniques TRP Spyke 180mm, de généreux pneus Schwalbe SuperMoto de 62 mm, des moyeux shimano XT en axes de 15mm viennent renforcer la fiabilité de l’ensemble.

La géométrie a été controlée au fur et à mesure du soudage, et pour tester le montage final, 158kg d’outillage à l’avant et des nids de poule à 25km/h.

 

Sur mesure

Enfin et bien sûr, ce cargo a été construit sur mesure pour le client, qui est grand, en prenant en compte ses mensurations comme l’ensemble de ses souhaits : dimensions des étagères, intégration d’un antivol de cadre, de points d’ancrage pour le toit, et pour les présentoirs évidemment.