+33647933618 bicikle@gmail.com

 

Remorque de récoltes maraîchères

Pauline est maraîchère en bio près de Montauban. Elle m’a demandé un enjambeur de récoltes.

 

Faciliter la manutention, réduire la pénibilité

Auparavant, Pauline effectuait des aller-retours en brouette jusqu’au bout de ses rangs de culture, où elle déplaçait ses récoltes dans la caisse de son tracteur, puis à nouveau sur l’espace de lavage, avant de la stocker puis la charger son camion pour le marché.

Nous avons réfléchi ensemble aux différentes étapes, de façon à réduire la manutention au maximum, pour son dos d’abord, et pour ses légumes ensuite.

Désormais Pauline remplit ses caisses directement sur la remorque au milieu des cultures, puis la déplace jusqu’à la réserve. La remorque peut servir de banc de lavage pour les légumes qui en ont besoin (carottes, betteraves…).

Mise à jour automnale : Pauline a pris des photos de la remorque en service dans la boue, elles sont visibles ici.

 

 

Ergonomique et simple

Un tissu matelassé a été tendu sur un arceau métallique/guidon, ainsi la personne qui déplace la  remorque peut pousser vers l’avant avec ses hanches, plutôt que de tirer l’arrière avec ses bras. Une bandoulière permet de libérer les mains.

Un point d’accroche permet de lever le timon au dessus du sol et des cultures, pour ne pas mouiller la sangle et pour pouvoir pousser depuis l’arrière.

Un frein à disque est actionné depuis le guidon pour retenir la remorque en descente ou l’immobiliser en stationnement, au moyen d’une simple sangle. La poignée de frein est munie d’aimants, ce qui permet de la déplacer si on enlève le timon, que ce soit pour ranger la remorque ou pour la déplacer en la poussant depuis l’arrière.

Le timon est fixé à la fourche par une goupille aimantée elle aussi, ainsi l’installer ou l’enlever prend environ cinq secondes.

 

 

À pied ou à vélo

D’abord prévue comme enjambeur de cultures, donc avec une roue avant sur le côté , la remorque hors des rangs peut aussi être centrée, pour être plus stable. Elle peut rapidement être attelée derrière un vélo, pour des trajets sur route notamment.

Centrer ou décentrer la roue prend 2 minutes, il suffit de déplacer deux vis.

Douze points d’accroche ont été soudés sous le cadre pour haubaner les caisses au moyen de tendeurs ou de chambres à air, et deux porte-bidon sont installés, car il n’y a pas que les légumes qui ont soif.

 

 

Respecter son sol, se passer du tracteur

Lorsqu’il pleuvait beaucoup, le tracteur tassait le chemin au bout des rangs, et la pluie ne s’écoulait plus, générant beaucoup de boue.

La remorque pèse 45kg, elle est prévue pour porter 160 kg (2 étages de 8 caisses de 10kg), rien de comparable avec les 3 ou 4 tonnes de son petit tracteur.

 

 

Géométrie :  ce qui fonctionne, ou pas.

La remorque est très maniable et tourne dans un mouchoir de poche au bout du rang, ce qui est bien commode.

En revanche, les roues arrière sont trop reculées, il reste trop de poids sur l’avant, et une taupinière peut faire basculer la remorque. Une roue antibascule a été installée depuis.